L'annonceur

RÉGIONAL

Contrer le manque criant de médecins

Pierreville rallie d'autres municipalités pour mettre fin à la situation d'iniquité dans les soins de santé.

Par François Beaudreau [12/02/2019]

À la séance du 11 février dernier, le conseil municipal de Pierreville a adopté une résolution dans laquelle les élus dénoncent notamment le manque de médecin au sein de la Coop de santé. Et pour mettre fin à cette iniquité, la municipalité de Pierreville n'exclue pas de prendre des recours administratifs et légaux.

En vertu de la résolution, la municipalité et son maire Éric Descheneaux entament une démarche auprès de plusieurs instances, y compris la fédération des médecins omnipraticiens, pour mettre fin à la situation d'iniquité dans les soins de santé, qui affectent les citoyens sur le territoire couvert par la Coopérative de solidarité de santé Shooner et Jauvin.

En entrevue, après la séance du conseil, le maire rappelle que les médecins pratiquant à la Coopérative de santé faisaient auparavant partie du groupe de médecine familiale, le GMF, de Nicolet. « Contre toute attente, au mois de février 2018, le GMF a exclu nos médecins de la Coop. De plus, le GMF a demandé de rapatrier toutes les subventions et tous les services médicaux vers Nicolet », explique Éric Descheneaux. Devant cet état de fait, les médecins de la Coop de santé se sont joints à un autre GMF, celui de St-Léonard-d'Aston, afin de continuer à offrir des services pour la région. Depuis ce temps, tous les médecins qui ont été pressentis pour venir pratiquer dans la région du Bas-Saint-François se sont désistés, préférant pratiquer dans la ville centre, c'est-à-dire Nicolet.

En plus de mettre sérieusement en péril la santé des citoyens demeurant dans les communautés sur le territoire de la Coop de santé, cette situation a un impact négatif sur le programme de revitalisation des municipalités, avertit le conseil de Pierreville. « Nos programmes de revitalisation sont tributaires de la présence de soins de santé de proximité accessibles et adéquats ».

Le maire Descheneaux précise également que les investissements dans les soins de santé de proximité dans la région excèdent largement le million de dollars depuis 2008, année de fondation de la Coopérative de solidarité de santé Shooner et Jauvin. Pour les cinq dernières années seulement, un total de 989 000 dollars a été investi pour la Coopérative de solidarité santé Shooner et Jauvin. Cette somme a été consentie par les membres de la Coop pour 460 000 $, les Municipalités pour 335 000 $ et par le Mouvement Desjardins avec 150 000 $, incluant les incitatifs financiers aux médecins.

Pierreville entend rallier à cette démarche les municipalités de Baie-du-Febvre, Saint-David, Saint-François-du-Lac, Saint-Gérard-Majella, Saint-Elphège, St-Pie-de-Guire, Saint-Bonaventure, Yamaska ainsi que la communauté d'Odanak. Ces municipalités et communauté avaient participé à la création de la Coopérative de solidarité de santé Shooner et Jauvin, afin d'assurer la pérennité des soins de santé dans une région qui compte une population de plus de 9 900 personnes.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES