L'annonceur

RÉGIONAL

Un projet récréotouristique intéressant pour la communauté

Un organisme voué au scoutisme traditionnel déploie ses activités sur le domaine de Solitude Saint-François.

Par François Beaudreau [18/11/2016]

Solitude Saint-François fusionne avec l'Association des Aventuriers de Baden-Powell (AABP), un organisme à but non lucratif voué aux activités de scoutisme et de guidisme traditionnels.

C'est le maire de Saint-François-du-Lac, Pierre Yelle, qui en a fait l'annonce, dans le cadre d'une autre activité publique à laquelle il a participé. « C'est un projet récréotouristique intéressant pour la communauté. Et c'est sûr que ça donne une belle vitrine pour notre Municipalité », déclare-t-il. « Nous pourrions y greffer d'autres aménagements comme une piste de ski de fond. »

La fusion entre les deux corporations a pris effet le 31 octobre dernier et l'Association commence à déployer ses activités sur le site.

« Notre Association s'intéresse davantage au côté pédagogique du scoutisme, comme nos parents l'ont connu », explique Nicolas Rousseau, vice-président de l'AABP, lors d'un entretien téléphonique. « Nous voulons rendre ce lieu vivant et l'ouvrir à toute la communauté. »

L'Association regroupe 1300 membres et leur propose notamment des camps de formation. La clientèle visée va de 7 à 99 ans.

« Il y a un intérêt manifesté de travailler avec la Municipalité afin d'ajouter des pistes de ski de fond et autres activités de plein air », souligne M. Rousseau.

Les responsables de l'Association préparent actuellement un plan d'affaires. Ils prévoient des investissements importants, de l'ordre de 400 000 $, d'ici les deux prochaines années.

Solitude Saint-François poursuivra tout de même ses propres activités de ressourcement personnel et de retraite, indique son directeur général, Richard L. Marceau. « Pour nous, il s'agit en quelque sorte d'un retour aux sources », mentionne-t-il.

Jusqu'à la fusion, Solitude Saint-François était gérée seule par Famille aux cent foyers Inc. Cet organisme à but non lucratif a été créé en 1963, après que René Courchesne eut offert sa propriété, qui comprend une maison ancestrale et une ferme, au Père franciscain Marius Lessard.

À partir de cette date, le site a accueilli une colonie de vacances. À la fin des années 1990, la colonie, transformée en ermitage et en centre d'hébergement, devenait Solitude Saint-François.

Situé le long du rang Grande-Terre, à Saint-François-du-Lac, le domaine de Solitude Saint-François occupe une superficie de 315 830 mètres carrés et regroupe une dizaine de bâtiments.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS