L'annonceur

LA TRIBUNE LIBRE

Du respect s.v.p.

Il est déplorable de voir années après années des bâtiments ancestraux êtres démolis ou grandement modifiés.

Par Jean-Christophe Proulx, conseiller municipal, Pierreville [25/08/2015]

Propriétaires motivés : village motivant !

Pour avoir fait différents voyages à travers le Canada et le Québec, je me suis vite rendu compte que la survie, l'attractivité et le développement des petits et moyens villages passe par la restauration et la rénovation de ces vielles bâtisses (maisons, garages, monuments, granges, commerces, etc). Avec toutes ces démolitions, pas étonnant de ne plus reconnaître son village car elles sont l'identité de celui-ci. Ceux qui pensent le contraire sont souvent obnubilés par l'absence d'intérêt, de vision ou de connaissance en ce domaine.

« Une maison c'est comme un humain, quelquefois solide, quelquefois plus fragile, vulnérable, quelquefois debout à un âge vénérable. Certaines sont en péril; elles ont besoin d'amour et de soins. » - Francine Chassé, revue La Lucarne, APMAQ

Étant moi-même en plein travaux de restauration (maison de 1940) à Pierreville, je connais ce domaine qui s'est transformé en passion. Oui, il peut y avoir des mauvaises surprises, mais les bonnes viennent compenser et dépasser les mauvaises, si bien qu'on oublie les éléments négatifs. Les détails apparaissent petit à petit, le résultat final promet d'être magnifique. Je pense que c'est une manière d'être écologiquement responsable que de restaurer, remettre en état et revaloriser son habitation et par le fait même, son quartier.

Actualités : Une de gagnée, une de perdue

Félicitations pour la restauration de la chapelle funéraire (1921) de Baie-du-Febvre. C'est un travail de plusieurs années mais un joyau et une fierté pour l'avenir.

Quelle désolation de voir la Maison Leduc (1890) de Ste-Victoire-de-Sorel tomber sous les pics des démolisseurs ; quelle tristesse d'entendre l'escalier craquer pour une dernière fois... décision prise malgré l'engagement d'un comité de sauvegarde.

Qui peut s'imaginer construire une maison sans électricité et sans eau courante; pourtant nos ancêtres ont fait cet exploit !

On ne pourra pas toutes les sauver, mais on doit faire le maximum chaque jour, car la sauvegarde c'est l'affaire de TOUS ET CHACUN.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS